Barrage écrêteur du Veurdre : le retour ! (envoyé le 07/05/2012)

On pouvait croire enterré le projet de barrage écrêteur du Veurdre, que l’Association de Défense de l’Allier avait combattu avec succès, au côté des autres associations, jusqu’à l’arrêt du projet et le moratoire décidé pour 10 ans. Mais déjà, la réticence de l’E.P.L. à nous confier l’une des parcelles acquise en bordure de la zone de future retenue, pour la réalisation de ce barrage, avait déjà réveillé notre vigilance, de même que la décision du Préfet de la Nièvre de ne pas dissoudre le syndicat mixte du barrage du Veurdre. Notre rencontre inopinée sur le pont du Veurdre en 2011 avec trois fonctionnaires, envoyés à une réunion sur le sujet en préfecture de l’Allier par le Préfet coordonnateur du bassin, nous a appris que l’Etat s’interrogeait sur l’opportunité de réactiver ce projet et sur la réponse à donner à l’E.P.L. sur l’opportunité de préserver les réserves foncières constituées pour sa réalisation (délibération EPL du 07.10.10). Aujourd’hui relancé après avoir été déjà sollicité par le Conseil Général du Loiret, qui à délibéré le 3 décembre 2010 pour demander à l’Etat la construction du fameux barrage, le Ministère de l’Environnement (MEDDAT) a décidé d’engager une étude d’opportunité du projet de barrage du Veurdre pour un montant de 200.000 € que l’E.P.L. et la Région Auvergne ont refusé de cofinancer dans le cadre du Plan Loire… à suivre !

Articles précédents :
Contournement sud-ouest de Vichy : un projet mal engagé (01/06/2013)
Une série de pirogues monoxyles (07/05/2012)
Barrage écrêteur du Veurdre : le retour ! (07/05/2012)
Le Fonds pour la Conservation des Rivières Sauvages (07/05/2012)
La relance des assises Loire vivante (07/05/2012)
L’expérimentation de l’étude de fréquentation par les canoës est lancée ! (02/05/2010)
Débat animé autour des résultats de l’étude des traces des loisirs de nature (02/05/2010)
Reprise de dialogue avec le Conseil Général de l’Allier… (02/05/2010)
Page : 1 2 3 4

Copyright © 2012 Allier Sauvage. Tous droits réservés